Plus de Fespa

28 septembre 2017

  • L'art de couper

  • Wim Maes

  • La collaboration paie

  • Le plus beau

  • Impression et 3D

  • Imprimer son propre plectre

L’art de couper

Fotoba, fabricant connu pour ses systèmes de découpe automatiques pour l’impression grand format, est la première référence italienne. Un charcutier italien (‘salumiere’) coupe sur le stand italien de la charcuterie en tranches très fines. De toute évidence, la coupe et la découpe est profondément enracinée dans l’ADN de ce fabricant italien.

La collaboration paie

Epson a collaboré avec le concepteur Quinn pour montrer la qualité et la versatilité de l’imprimante à sublimation SureColor dye et l’imprimante numérique textile et promouvoir auprès de le communauté créative et des utilisateurs finaux. Il y a également eu une collaboration avec l’Ecole de mode de Birmingham « School of Fashion and Textiles » (www.bcu.ac.uk/fashion-and-textiles). Du reste, Epson n’est pas le seul fabricant qui collabore avec des stylistes ou des architectes d’intérieur pour ouvrir les marchés de l’impression textile numérique et de la décoration d’intérieur.

Summa ambitionne de renforcer sa croissance en Amérique du Nord

Summa a d’ambitieux plans. À présent, Gimv est l’actionnaire contrôlant en Amérique du Nord. Pour ce faire, Wim Maes a été sollicité.

Wim Maes est depuis des années à la tête du constructeur de presses numériques belge Xeikon. Le 20 novembre 2015, Xeikon a été rachetée par Flint Group. Le groupe est principalement connu en tant que fabricant d’encre. Dans le même temps, Gimv et Bencis ont revendu leur participation indirecte dans Xeikon, datant de la fin du mois de septembre 2013, à Flint. Depuis l’annexion à Flint Group fin 2015, Wim Maes a donné la direction de la nouvelle division Digital Printing Solutions à Flint. Le 1er mai de cette année, il a mis les voiles pour soutenir l’expansion internationale du spécialiste belge des plotters de découpe Summa.

Wim Maes fait partie du Conseil d’administration de Summa. Nous l’avons rencontré durant la Fespa à Hambourg. Il raconte que les anciens propriétaires Erwin Vandousselaere et l’Américain John Lash, qui ont racheté à cette époque l’entreprise de Lockheed Martin, ont réalisé une belle croissance avec cette entreprise. Principalement en Europe où une part de marché de 60 à 70 % a été atteinte avec les systèmes de découpe rotatifs. La part de marché est beaucoup plus faible hors Europe avec 5 à 10 % et elle est encore plus faible en Asie. Lorsque John Lash a indiqué qu’il voulait se retirer financièrement de Summa, Gimv a manifesté son intérêt à participer. Gimv (Gewestelijke Investeringsmaatschappij voor Vlaanderen) est une société d’investissement européenne qui compte plus de trois décennies d’expérience dans le private equity et le capital-risque. Gimv est cotée sur Euronext à Bruxelles et gère environ 1,6 milliard d’euros (incluant des partenaires de co-investissement) et près de 50 participations. Gimv investit dans les entreprises innovantes présentant un fort potentiel de croissance et les accompagne pour devenir des acteurs leaders sur leurs marchés.

Wim Maes: “Summa souhaite croître sur le marché nord-américain avec les systèmes de découpe rotatifs. Une société a été fondée à Boston, un magasin avec des stocks et des commerçants seront supervisés par des personnes locales. Nous visons une part de marché de 20 à 30 %. Avec systèmes de découpe à plat, Summa entend croître dans le monde entier avec les systèmes de découpe à plat. Nous avons déjà commencé il y a 5 ou 6 ans. Ce sont des machines faciles à installer et à entretenir qui sont vendues à des prix équitables. Elles sont destinées à des entreprises de taille moyenne qui ont besoin des 80 à 90 pour cent des fonctionnalités des systèmes de découpe à plat sophistiqués. Précédemment, Summa et HP avaient déjà annoncé une alliance stratégique pour le développement de solutions de découpe pour la gamme HP Latex. Gimv est prêt à investir dans Summa, car il voit un potentiel de croissance mondial dans l’entreprise. »

Le plus beau

A chaque Fespa, le fabricant Katz Display Board réussit sa présence en faisant preuve de créativité, originalité et de surprise pour sortir du lot. Cette fois encore le fabricant de carton allemand avait un des plus beaux stands. “The medium is the message.”

Impression et 3D

De nombreux fabricants ont montré des applications jusqu’à faire devenir l’expo de Hambourg la Fespa des applications. Sur le stand de Canon, il y avait entre autres à voir des abats jour avec des imprimés personnalisés. Ils sont la création du studio graphique Lift5 à Maastricht. Ces abats jour ont été imprimés avec une Canon Océ Arizona sur un substrat en PETG de 3 mm d’épaisseur qui a reçu une couche de vernis mat. Les anneaux ont été fabriqués avec une imprimante 3D.

Imprimer son propre plectre

Cela existe et c’est possible via www.eigenplectrum.nl. Nous avons vu l’application sur le stand de Mutoh.