La nouvelle Inca Onset X2 donne de l’air à 3Motion

30 novembre 2017

Trois ans après avoir installé une imprimante à plat à jet d’encre UV Inca Onset S20i, 3Motion, à Lokeren, vient de la remplacer par une nouvelle Inca Onset X2. Avec une vitesse de 650m²/h, cette machine est trois fois plus rapide que sa devancière, et ce pour une qualité d’image encore meilleure. Cette relève était devenue plus que nécessaire face à l’expansion constante de l’entreprise. Même en travaillant 24 heures sur 24, elle ne parvenait plus à sortir toutes ses commandes à temps.

  • L’Inca Onset X2 en pleine production.

3Motion se profile pleinement comme un partenaire créatif pour les entreprises. La société gère tout elle-même : pas uniquement l’impression, mais aussi la conception, le design et l’installation, ce qui la rend très souple et hyperréactive. Forte de ces valeurs ajoutées, 3Motion se distingue clairement des autres fournisseurs sur le marché du grand format. Une vision qui porte ses fruits car la croissance est au rendez-vous d’année en année.

De l’espace pour respirer

Lorsqu’elle a installé l’Inca Onset S20i voici trois ans, 3Motion avait encore ses doutes : l’afflux des commandes suffirait-il à alimenter ce monstre de productivité ? Une crainte qui s’est révélée infondée ; très vite, même, il est apparu qu’une seule équipe ne suffisait plus à suivre le rythme. D’où le passage à un régime sur deux pauses, et aujourd’hui, l’entreprise fonctionne pratiquement 24 heures sur 24 pour arriver à tout boucler dans les temps. Wouter Mouton, le gérant, précise : « Mais même avec les heures supplémentaires, nous avions atteint un plafond. Faute de place sur le site actuel pour une deuxième imprimante, décision fut prise d’échanger la machine existante contre une Inca Onset X2, trois fois plus rapide. Grâce à ce gain de vitesse, nous pouvons de nouveau respirer. Nous emménagerons l’an prochain dans un bâtiment neuf, plus vaste, situé dans le parc d’activités économiques de Zele. De quoi être beaucoup plus à l’aise pour la croissance ET pour des machines. »

Meilleure synchronisation de l’automate et de l’imprimante

Le système trois-quarts automatique installé avec la machine précédente reste en place. Ce qu’en dit Gerd Mouton, cogérant : « Comme nous pouvons imprimer sensiblement plus vite, le rendement est encore plus élevé qu’avant. Concrètement, le conducteur présente le support sur la table de marge, où l’imprimante le saisit automatiquement, pour l’imprimer et le transporter ensuite vers la palette de sortie. Le goulet d’étranglement n’était pas lié à l’auto mate, mais à l’imprimante, car même avec ces vitesses d’impression élevées, il reste suffisamment de temps pour charger et évacuer les matériaux. L’imprimante et l’automate semblent à présent plus synchrones. »

En outre, le changement entre les différents travaux et supports s’effectue encore plus rapidement qu’auparavant. Wouter Mouton : « Un temps de mise en route court est extrêmement important pour nous. Nous traitons en effet chaque jour un large éventail de matériaux différents. Cela va de plaques de Forex de 3 mm à des feuilles d’autocollants en passant par du carton ondulé. Tout ce qui peut s’imaginer de plus fou, nous l’imprimons. De ce fait, tout ce qui contribue à ce que nous puissions produire plus de travaux par jour est bon à prendre, et certainement au niveau des calages. »

Les « petits » caractères également bien lisibles

Outre sa vitesse, la nouvelle Inca Onset X2 présente encore d’autres atouts, poursuit Gerd Mouton : « La qualité d’impression est encore meilleure qu’avant. Une différence qui se voit surtout sur les petits caractères. Ce qui était aussi un must pour nous, car nous sommes de plus en plus souvent amenés à imprimer de petites ou grandes quantités d’emballages et de displays où le texte « en petit » doit impérativement être bien lisible. Une autre fonctionnalité intéressante est la possibilité de conférer un aspect de ‘vernis sélectif à un imprimé. Cette forme d’ennoblissement procure une belle valeur ajoutée - surtout sur des emballages -qui fait encore mieux ressortir le produit. »

Avec l’installation de la nouvelle Inca Onset X2, 3Motion a de nouveau privilégié la robustesse des imprimantes Inca. Conclusion de Femke Helon, cogérante : « Au moment de choisir, nous avons aussi examiné l’offre d’autres fournisseurs. Mais au bout du compte, la meilleure solution pour nos applications était l’Inca Onset X2 de Fujifilm. Qui plus est, nous avions déjà trois années d’expérience avec la machine précédente, période sur laquelle elle avait plus que fait la preuve de sa fiabilité. »

De plus amples informations sur 3motion et la gamme de produits Inca Onset peuvent être consultées sur les sites www.3motion.be www.powerofinkjet.com f FUJIFILM PRINT