Bobst se déploie dans l’impression numérique d’étiquettes avec Mouvent

11 septembre 2017

Mouvent est la coentreprise de Bost, actionnaire majoritaire (50,1%), avec les ingénieurs et collaborateurs clés de Radex (49,9 %). La société montrera à Labelexpo deux nouvelles presses numériques à étiquettes à encres UV et une à encres aqueuses. Une autre nouveauté est une imprimante numérique textile à base d’encres à l’eau réactives.

  • Piero Pierantozzi et Jean-Pascal Bobst ont présenté à Wetzikon (Suisse) la nouvelle société Mouvent, le pôle d’impression numérique de Bobst.

  • La très compacte Mouvent LB 701-UV qui a une largeur d’impression de 170 mm.

  • La Mouvent LB 702-UV avec une largeur d’impression de 340 mm.

Les deux presses à étiquette, dévoilées début juillet et visibles au Labelexpo Europe de Bruxelles, sont la Mouvent LB 701-UV de 170 mm de laize et la Mouvent LB 702-UV de 340 mm. Les deux systèmes embarquent sept couleurs d’encre (Blanc + CMJN + Orange + Violet). Ils affichent une vitesse linéaire de 100 m/min et une résolution de 2000 dpi en impression jet d’encre monopasse. Une version de la Mouvent LB702 pour encres à l’eau sera aussi montrée au Labelexpo Europe. D’autres machines suivront car la configuration des têtes d’impression est dimensionnable par multiples de 170 mm. L’année prochaine, un système d’impression pour emballages sera par ailleurs lancé l’année prochaine.

Les démonstrations de la machine textile multipasse huit couleurs Mouvent TX801 ont été données, mais avec sept couleurs (CMJN, Rouge, bleu et orange), sur le site du constructeur Mouvent dans la commune suisse de Wetzikon. Celle-ci imprime avec des encres à l’eau réactives, une technologie jet d’encre éprouvée. Elle atteint également une vitesse linéaire de 100 m/min., mais, il s’agit cette fois d’une imprimante multipasse pour textile. Le chariot des têtes d’impression fait la navette au-dessus du support pour former l’image. La cadence de production est de 200 m2/heure.

La base du dispositif jet d’encre est constituée de têtes Samba déshabillées de Fujifilm, sur lesquelles la superstructure mise au point par Mouvent est imprimée en 3D dans l’usine de l’écurie de F1 Sauber.

Radex a été fondée en 2013 par les quatre ingénieurs fondateurs de Graph-Tech AG, entreprise dont les parts restantes ont été revendues en 2012 à l’actionnaire minoritaire Domino Printing. Mouvent, Bobst et Radex sont des sociétés suisses.

La transformation numérique de Bobst

La fondation de Mouvent s’inscrit dans le cadre de la transformation numérique de Bobst Group. Jean-Pascal Bobst, CEO du groupe, dit que Bobst et Mouvent doivent être vus comme des développeurs, et non comme des intégrateurs. Le design des têtes jet d’encre, les solutions de flux et de frontaux, les encres et vernis pour les différents supports, les bâtis de machines… tout est développé en interne. Mouvent entend pouvoir prendre en toute indépendance les décisions relatives aux têtes et aux encres. Ce qui marque donc la fin de la collaboration avec Kodak. Bobst avait développé, pour l’impression de carton ondulé, une machine quatre couleurs très productive basée sur les têtes à jet d’encre continu du fabricant américain. Deux exemplaires de ces presses ont été installés.

La construction des têtes jet d’encre

Mouvent a mis au point une tête jet d’encre destinée à être utilisée sur l’ensemble des marchés, machines et supports. La tête jet d’encre est élaborée sur la technologie Cluster de Mouvent. Un tel cluster est composé de quatre couches, avec de haut en bas : l’électronique, l’arrivée d’encre, la mécanique et les têtes jet d’encre. Cette dernière couche comporte quatre têtes, pour 8 192 buses et couvre une largeur d’impression de 170 mm. La résolution atteint 1 200 x 1 200 dpi. Un cluster imprime une seule couleur. Pour l’impression en un seul passage, les couleurs sont disposées l’une derrière l’autre dans le sens de déplacement du support. Un cluster pèse moins de 2 kg. Pour les plus grandes largeurs d’impression, plusieurs clusters sont juxtaposés : 3 clusters font 517 mm ; 19 font 3 290 mm.

La partie de base de la tête Mouvent est une tête Samba de Fujifilm qui a été dépiautée.

Les presses Mouvent

Les machines Mouvent sont des systèmes d’impression numériques compacts et légers. La LB701-UV de 170 mm de laize ressemble à une photocopieuse. Les machines UV sont équipées d’un dispositif de séchage UV, tandis que les modèles à encres à l’eau embarquent un séchage IR/air chaud. L’impression du blanc est numérique sur les versions UV, tandis que les imprimantes aqueuses ont recours pour ce faire à un module de flexographie. Les opérations de façonnage, comme la découpe rotative et la refente, s’effectuent sur des équipements périphériques. La presse UV de 170 mm de laize sera disponible dans le commerce cette année encore, tout comme la machine textile. La UV de 340 mm de laize pourra s’acheter à partir de début 2018. Le vernissage sans contact (numérique) pour les systèmes aqueux n’est pas encore disponible et il sera mis au point en interne. Les machines peuvent se raccorder aux flux de production existants. Mouvent voit pour ses presses des applications sur textile ; carton compact et ondulé (B1/B2) ; étiquettes et emballages souples ; métal, verre, cuir, etc. Mouvent se chargera elle-même de l’installation des presses et de leur entretien chez le client. Un canal de distribution sera mis sur pied pour la vente des presses numériques.

L’entreprise

La société Mouvent a été créée en juin 2017 par Bobst Group et Radex. Elle emploie 80 personnes et dispose de cinq sites en Suisse : Chesaux (presses rotatives et feuilles) ; Marly (encres, sur l’ancien site d’Ilford) ; Solothurn et Sarmenstorf (technologie Cluster) ; Wetzikon (rotatives et imprimantes textiles).

Alain Vermeire