Simian lancée dans un cycle d’investissement de 3,5 millions

11 septembre 2017

De gauche à droite: Bart De Bie, Luc Van de Vijver et Johan De Bie.

Simian est la maison mère de trois sites d’imprimerie par Internet : Reclameland, Drukland.nl et Flyerzone. Wouter Haan en est le propriétaire. Il n’a guère vu de changements ces dernières années dans le monde graphique en ligne, mais n’en est pas pour autant resté les bras croisés. Il explique ainsi quelles machines ont été récemment acquises et sont en cours d’installation.

« Simian a augmenté son chiffre d’affaires du semestre écoulé de 25 %, à plus de 20 millions d’euros en glissement annuel. « Nous allons de ce fait accroître notre capacité de production complète et dédoubler un grand nombre de machines de notre parc. Nous avons ainsi fait l’acquisition d’une nouvelle Komori huit couleurs (type : G-840P H-UV H avec caméras), qui sera installée en octobre. Un investissement d’une valeur totale de 3,5 millions d’euros si l’on y inclut d’autres machines de pré- et postpresse (dont 5 solutions de façonnage Horizon). De quoi permettre à Simian de continuer à satisfaire les demandes des clients à l’avenir également. » Ndlr : l’entreprise a aussi investi dans une imprimante à plat grand format Canon Océ modèle Arizona 2260 XT et une table de découpe Zünd G3 3X de 3 200 mm de large.

« Avec tous les investissements des années écoulées, le déménagement vers un bâtiment plus spacieux et un effectif passé de 40 à 110 travailleurs en deux ans et demi, Simian a réalisé un grand bond en avant. Les processus de travail ont ainsi été totalement automatisés, de l’établissement d’un devis sur mesure à la production dans notre hall de fabrication. »

Wouter Haan dit se laisser tenter sans cesse par de nouveaux défis. « Beaucoup de clients nous ont ainsi laissé entendre qu’une accessibilité le dimanche est importante pour eux. Nous sommes donc désormais accessibles aussi le dimanche. En plus de l’être tous les jours de semaine en soirée. »

Wouter Haan a 40 personnes dans les bureaux et plus de 70 en production, qui assurent le service 24 heures sur 24. Son label le plus connu est Reclameland, visible pratiquement tous les jours sur RTL4 et audible quotidiennement sur des radios comme 100%NL, SLAM ! (Pays-bas) et HitFM (Belgique). La société qui a commencé en 2006, dessert aujourd’hui une clientèle de 300 000 entreprises, organismes et particuliers et génère plus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Onlineprinters investit plus de cinq millions d’euros en production

Onlineprinters a investi environ cinq millions d’euros ces derniers mois dans le département production du siège central de l’entreprise à Neustadt an der Aisch, en Allemagne. La majeure partie a été consacrée à l’achat de nouvelles presses. Le groupe d’e-commerce Onlineprinters actif dans l’impression feuille au format 3b (environ 70 x 100 cm), se présente dans toute l’Europe sous la marque éponyme, opère en Allemagne comme diedruckerei.de, et est connu en Grande-Bretagne sous le nom Solopress. L’entreprise emploie plus de 900 personnes.

La hausse incessante des commandes adressées à l’imprimeur en ligne rendait ces investissements nécessaires. Dr Michael Fries, CEO d’Onlineprinters, s’explique sur ses récentes acquisitions : « Nous percevons deux tendances fortes en matière d’achats d’imprimés commerciaux : le besoin de courts tirages et le souhait de pouvoir disposer rapidement des produits imprimés. Un constat qui vaut aussi bien pour les prospectus que pour les brochures, et même pour des fournitures d’exposition. Nous nous adaptons à cette évolution. On peut commander beaucoup de nos produits avec les options d’impression et d’expédition en urgence et les avoir chez soi le jour suivant. » La demande d’une livraison rapide se fait de plus en plus pressante d’année en année. Le critère Vitesse prend de ce fait de plus en plus d’importance dans les investissements consentis par Onlineprinters pour multiplier et renforcer ses installations d’impression.

Après l’achat d’une nouvelle presse numérique du type HP Indigo 12000 (destinée à accroître la réactivité dans le domaine des petits tirages et des productions urgentes), ainsi que de diverses machines de façonnage et finition, ce sont les capacités en offset qui ont été étendues avec une Heidelberg Speedmaster XL 106-8-P 18K avec changement simultané des plaques et Prinect Press Center XL 2.

Le groupe Onlineprinters fait partie des plus gros imprimeurs en ligne d’Europe. Il vend des imprimés à 700 000 clients de 30 pays d’Europe, par l’intermédiaire de 17 boutiques en ligne. L’assortiment de produits comporte 1 500 références, allant de la simple carte de visite aux systèmes de publicité grand format en passant par le papier à en-tête, les prospectus, les catalogues et les brochures. Le groupe Onlineprinters a fabriqué l’an dernier plus de 2,5 milliards de produits imprimés.

Adhésion de l’imprimerie Favorit Printing au groupe Antilope De Bie Printing

Favorit Printing, à Hoboken, rejoint le groupe Antilope De Bie Printing, de Duffel et Lierre. Une étape logique pour Favorit Printing et son ambitieuse direction, selon le communiqué de presse. Consolidation, durabilité et diversification de l’offre de produits et de services sont autant de conditions cruciales pour garantir l’avenir des entreprises et de ses travailleurs dans le monde graphique.

Bart De Bie (Antilope De Bie) : « Des prestataires tels que Favorit Printing constituent un très beau renfort pour notre groupe Antilope De Bie. Une certaine grandeur d’échelle est en outre indispensable pour être assuré, en tant que groupe d’imprimerie, d’un avenir pérenne dans le secteur graphique. L’union des forces avec Antilope De Bie Printing découle dès lors d’un choix stratégique. Antilope De Bie Printing conforte encore sa position en tant que l’un des principaux acteurs du marché de l’impression feuille au Benelux. Le secteur graphique a besoin d’acteurs solides. Si l’on veut faire partie des entreprises capables d’offrir la meilleure réponse aux besoins des clients dans les années qui viennent, investir en permanence est une nécessité absolue. Ce que la grandeur d’échelle au sein d’un groupe comme Antilope De Bie Printing permet de faire. »

Luc Van de Vijver (Favorit Printing) : « Pour les clients de Favorit, ce rapprochement signifie en outre que nous pourrons désormais faire appel à la structure organisationnelle forte d’Antilope De Bie et proposer encore plus de diversité. »

Favorit Printing emploie 11 personnes. La société réalise un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros. Luc Van de Vijver reste à la tête de l’entreprise, et rien ne change pour les clients. La production continue momentanément à Hoboken, mais un déménagement à Duffel est envisagé à moyen terme.

Le Groupe Antilope De Bie est né début juillet de la fusion entre De Bie Printing, à Duffel, et Antilope Printing, à Lierre. Les activités de l’imprimerie Van Goethem, de Mortsel, avaient également été reprises un peu plus tôt dans l’année. Un programme d’investissement de plus de 8 millions d’euros a depuis été mis en route au sein d’Antilope De Bie. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à environ 21 millions d’euros avec un effectif qui s’élève actuellement à une centaine de personnes.

Les imprimeries plano Antilope Printing, à Lierre, qui ont repris le groupe De Bie Printing, à Duffel, forment depuis le 1er juillet 2017 un seul et unique groupe graphique sous le nom Antilope De Bie Printing. La production sera centralisée à Duffel à partir du 1er mars de l’année prochaine.

Le plan d’investissement de 8 millions d’euros englobe l’achat de plusieurs presses Heidelberg de nouvelle génération, des investissements en prépresse et finition, et une extension du bâtiment industriel existant. Tous les collaborateurs d’Antilope Printing sont transférés chez Antilope De Bie Printing et ils seront hébergés dans une implantation rénovée et étendue à Duffel : 122 m de longueur de façade, 60 m de profondeur et une hauteur variant entre 7 et 11 m. Les presses feuilles KBA 8 et 5 couleurs + vernis d’Antilope Printing ne feront pas le déménagement. Antilope De Bie Printing investit en effet dans des presses Heidelberg neuves au format 70/100. On produit actuellement à Duffel sur des machines 50/70. « Mais avec leur degré d’automatisation, les 70/100 de nouvelle génération qui ont été présentées à la Drupa mettent davantage encore la pression sur la classe de format 50/70 », dit Bart De Bie.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos