Du Caju à Empack

23 novembre 2017

Du Caju

À Packaging Innovations, Du Caju a fait étalage de son savoir-faire avec un certain nombre de superbes échantillons. L’entreprise d’Erpe-Mere a pour activité la conception et l’impression d’emballages exclusivement en carton. Par exemple, celui de Barry Callebaut, la marque de chocolat pour l’utilisateur professionnel. On a ainsi pu voir un packaging pour quatre verres à pied contenant des matières de base en chocolat, ainsi qu’un emballage intérieur en carton dans une boîte pliante élégamment conçue, y compris le texte et les explications sur le produit.

Parmi les principales tendances dans sa discipline, Du Caju épingle l’utilisation croissante de PEFC, ce qui constitue une évolution favorable à l’environnement. L’utilisation de kraft brun comme liner gagne en outre en popularité pour conférer à l’emballage, et de ce fait au produit, un rayonnement qui soit ressenti comme le plus naturel possible. Du Caju a également mis en avant la possibilité du supergloss, présenté comme une version améliorée du fini brillant avec vernis en dispersion. Du Caju y voit l’alternative parfaite au vernis UV, avec le même nombre de points de brillant, sans danger pour les aliments et moins sensible aux traces de doigts.

Plate-forme d’expertise numérique sur un packaging durable

Val-i-Pac a lancé la plate-forme Go4SustainablePackaging en collaboration avec l’institut néerlandais KIDV (Kennisinstituut Duurzaam Verpakken). Celle-ci offre aux entreprises désireuses de réduire l’empreinte écologique des emballages de leurs produits, un aperçu des connaissances disponibles en matière de packagings durables.

Un certain nombre de partenaires académiques et de centres d’expertise ont adhéré à la plate-forme, dont l’Université d’Anvers et celle de Twente, aux Pays-Bas, ainsi que des organismes tels que Fost Plus et l’Institut belge de l’emballage.

La plate-forme Go4SustainablePackaging fédère en un même endroit les outils permettant de trouver le bon partenaire et l’information disponible en quelques clics. Les organismes qui disposent d’informations utiles (par exemple, des études ou des résultats de recherches) peuvent désormais s’enregistrer sur le site et partager leur savoir.